Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 19:07

ECOLE ELEMENTAIRE JEAN GAVOT

1 chemin du rouve 83330 Le Beausset

PROCES VERBAL DU CONSEIL D’ECOLE (14/06/2016)

17h30 - 19H30

Composition du Conseil d’Ecole

Mmes Fredoueil, Talleu, Rodriguez Gillet, Bassi, Lejeune, Perbost, Roy

Représentant la municipalité :

Mmes Bousahla, Michelis

Equipe Pédagogique :

Mmes Mauro, Revillet, Edonel, Martinelli, Mainier, Piel

DDEN:

Mme Le Boucher

Ouverture de la réunion

En concertation avec Mme L’Inspectrice de l’Education Nationale qui a été choquée de la tournure de certains propos tenus dans la lettre adressée à Mme la Directrice, l’ordre du jour est modifié pour répondre à certains points évoqués par le R.P.B.

  • Comportements violents, perturbateurs et irrespectueux de certains élèves :

Nous aimerions entendre le ressenti de chacune des enseignantes à ce sujet.

L’Equipe Pédagogique laisse la directrice répondre d’une seule voix quant à la gestion des élèves de l’école.

  • Existe-t-il (comme c’est le cas dans certaines académies) un formulaire de déclaration d’incident ou d’évènement traumatique en milieu scolaire permettant de consigner les incivilités, grossièretés, bousculades, agressions physiques, menaces ou insultes, etc. et d’évaluer le retentissement sur la communauté éducative ?

Oui, bien sûr. Il s’agit d’une fiche de signalement de faits de violence et événements graves (atteintes aux valeurs de la République, aux personnes, à la sécurité, aux biens, autres (alcool, enlèvement, catastrophe naturelle…)). Le document est présenté par Mme Mainier. L’équipe Pédagogique estime qu’il n’y a aucun incident à la hauteur de la gravité des symptômes décrits dans ce document.

Le RPB nous présente un document de signalement de l’académie de Corrèze et du Val de Marne.

  • Quelles actions permettraient d’améliorer le climat scolaire ?

Nous proposons de mettre en place dans chaque classe, à la fin de chaque semaine, un temps de parole encadré par l’enseignante où les élèves pourraient relater les incidents survenus pendant la semaine.

Cela se fait déjà dans nos classes sous diverses formes : règles de vie de classe, échelle du comportement, petits moments de mise au point ou conseil, intervention de la psychologue scolaire, mise en place de la journée « sans cartables » EMC qui avait pour thème la paix avec mises en situation, création artistique… mais aussi valorisation des comportements positifs. La directrice précise que tous les élèves de l’école « travaillent » dans le calme la plupart du temps et que ce sont ces moments-là qu’il faut valoriser et prendre en compte.

  • Signalement auprès des services sociaux : Certains parents vont retirer leur enfant à la rentrée prochaine à cause du comportement perturbateur de quelques élèves. Un cas de harcèlement a été identifié par des parents. N’est-ce pas inquiétant de constater que des parents en arrivent à prendre cette décision ?
    Nous pensons qu’un élève en particulier, voire deux, devraient faire l’objet d’un signalement auprès des services sociaux. N’est-ce pas votre rôle ? Les parents d’élèves se posent la question d’en faire part eux-mêmes à l’inspection académique
    .

Des parents s’inquiètent et l’Equipe Pédagogique l’entend bien. Le comportement de certains élèves est connu par l’Equipe. L’intervention de professionnels a eu lieu. Les professionnels concernés dont Mme L’Inspectrice ont analysé les situations, et des actions sont en cours. Toute situation est donc gérée actuellement au niveau de l’école, voire au niveau académique (Mme l’IEN, médiateur académique, M. le DASEN) pour les cas les plus sensibles.

Mme Talleu précise que l’ensemble des parents de la classe de CE1 est arrivé à saturation.

L’équipe Pédagogique regrette fortement ce manque de confiance de la part de certains parents et rappelle qu’elle est soumise au devoir de réserve avant tout. Elle espère qu’avec ces éclaircissements, les parents d’élèves élus sauront :

  • faire part de ce que fait l’Equipe Pédagogique depuis toujours
  • faire comprendre que ce droit de réserve préserve l’esprit citoyen qui est garant d’un partenariat entre familles et enseignants

La directrice rappelle ensuite la circulaire précisant les modalités de prise en charge de tous les élèves d’une école.

NOR : MENE1416234C
circulaire n° 2014-088 du 9-7-2014
MENESR - DGESCO

Lorsque le comportement d'un élève perturbe gravement et de façon durable le fonctionnement de la classe malgré la concertation engagée avec les responsables légaux, sa situation doit être soumise à l'examen de l'équipe éducative définie à l'article D. 321-16 du code de l'éducation. Le psychologue scolaire et le médecin de l'éducation nationale doivent être associés à l'évaluation de la situation afin de définir les mesures appropriées : aide, conseils d'orientation vers une structure de soin. Un soutien des parents peut être proposé le cas échéant, en lien avec les différents partenaires de l'école (services sociaux, éducatifs, de santé, communes etc.).

Lorsqu'un enfant a un comportement momentanément difficile, des solutions doivent être cherchées en priorité dans la classe, ou exceptionnellement et temporairement dans une ou plusieurs autres classes. En tout état de cause, l'élève ne doit à aucun moment être laissé seul sans surveillance.

Il peut être fait appel à une personne ressource désignée par l'équipe éducative, notamment en son sein, pour aider :

- l'élève à intégrer les règles du « vivre ensemble » et à rétablir une relation de confiance avec son enseignant ;

- l'enseignant à analyser les causes des difficultés et à renouer les liens avec l'élève et sa famille ;

- les parents à analyser la situation, à rechercher des solutions et à renouer des liens avec l'école.

Des modalités de prise en charge de l'élève par les enseignants des réseaux d'aide spécialisés aux élèves en difficulté (Rased), peuvent également être envisagées, conformément aux dispositions de la circulaire n° 2009-088 du 17 juillet 2009.

À l'école élémentaire, s'il apparaît que le comportement d'un élève ne s'améliore pas malgré la conciliation et la mise en œuvre des mesures décidées dans le cadre de l'équipe éducative, il peut être envisagé à titre exceptionnel que le directeur académique des services de l'éducation nationale demande au maire de procéder à la radiation de l'élève de l'école et à sa réinscription dans une autre école de la même commune.

Il s'agit là d'une mesure de protection de l'élève qui s'inscrit dans un processus éducatif favorable à son parcours de scolarisation, visant à permettre à l'élève de se réadapter rapidement au milieu scolaire et de reconstruire une relation éducative positive.

Elle précise ensuite que cette année, comme les autres années, les démarches pour gérer la prise en charge de tous les élèves qui entrent dans le cadre du texte de loi ont été effectuées depuis plusieurs mois. Elle rappelle à tous que révéler publiquement le contenu des mesures mises en place mettrait toute l’Equipe Pédagogique dans une position de faute grave.

Quant à un signalement, l’Equipe Pédagogique a le droit et le devoir de le faire (et cela même sans avertir la famille de l’élève concerné en cas d’extrême gravité).

Il en est de même pour tout citoyen français.

Donc si les représentants élus du R.P.B et/ou, d’autres parents, mettent en doute le sérieux et le travail de l’Equipe Pédagogique, ils sont invités à le faire.

A ce jour, 128 élèves sont inscrits dans l’école dont 25 CM2 qui partent au collège.

Suite à la réunion de répartition et avec les radiations connues à ce jour, voici les prévisions pour l’année prochaine :

CP : Mme Martinelli, 22 élèves,

CE1 : Mme Revillet, 25 élèves,

CE2 : Mme Mainier, 25 élèves,

CM1 : Mme Edonel, 24 élèves,

CM2 : Mme Mauro, 22 élèves,

ULIS : Mme Piel.3 élèves prévus en 2016.17, en attente de nouvelles notifications.

Total : 121 élèves dont 3 en ULIS

La rentrée scolaire des élèves aura lieu le jeudi 1er septembre 2016 à 8h30 pour les élèves du CE1 au CM2, certainement à 8h45 pour les élèves de CP afin de faire rentrer les parents des CP le 1er jour.

La mairie nous précise que les horaires de l’école ne changeront pas l’année prochaine.

Le fonctionnement des NAP restera le même pour l’année prochaine.

Depuis le dernier conseil d’école, nous avons expérimenté la récréation de plus ou moins 10 minutes…
Bilan des enseignantes : horaires très difficiles à respecter, bien souvent les élèves n’ont même pas 5 min pour souffler.
Bilan des animateurs, surtout l’étude, 1h d’étude est bien trop long (les devoirs ne sont pas aussi longs, les élèves s’agitent, il est difficile de les cadrer). En concertation avec la responsable des activités, nous pourrions envisager de répartir sur le modèle de début d’année pour l’année prochaine avec des élèves assis à leur point de couleurs, une surveillance effective et un pointage immédiat des élèves des animateurs (qui doivent arriver à l’heure !), une vigilance particulière des enseignantes sur la répartition des élèves à ce moment là. Une vraie récréation pourrait alors se dérouler. Même constat pour les jours de garderie, l’appel était fait mais ne l’est plus. Il permet de vérifier la présence des élèves concernés, d’agir au plus vite en cas d’absence d’un des élèves et de calmer les élèves avant la mise en récréation.

La mairie et la FCPE nous remercie d’avoir testé ce dispositif. Pour l’année prochaine, la récréation sera faite sur le temps des NAP.

Pour l’année prochaine, l’équipe enseignante renouvelle donc sa demande afin de rencontrer les animateurs au moment de la rentrée afin de faire un point : règles de vie à respecter dans l’école, thème de l’année à suivre éventuellement pour créer du lien école et NAP, travail entamé puisque le potager a repris « vie » grâce au travail conjoint des enseignantes de CP/ULIS et du centre de loisirs.

PPMS et exercices « sécurité »

Les 3 exercices de sécurité incendie ont été effectués.

Un exercice PPMS « confinement » s’est déroulé en décembre.
Un 2ème devrait avoir lieu.
En concertation avec l’adjoint sécurité, un exercice « intrusion » serait difficilement envisageable et traumatisant pour les élèves. Il faudrait penser plutôt à une intervention dans les classes de sensibilisation adaptée à des élèves d’école élémentaire.

Se pose aussi la question du signal de déclenchement d’un PPMS intrusion. Un signal sonore est inenvisageable par la directrice, il pourrait affoler la personne malveillante. Idées à envisager : un gyrophare dans chaque classe ou mettre les ordinateurs en réseau et pouvoir avoir un signal à déclencher sur les ordinateurs de toutes les classes.

Coopérative Scolaire :

A ce jour, nous avons 2752.87 euros sur le compte. Quelques achats sont encore à déduire (fin des coop de classe (300), achat de série de livres (type rallye ou série) pour compléter la dotation mairie (700), achat d’applications pour les tablettes puisque nous pouvons doter les tablettes d’applications choisies par l’équipe enseignante, timbres puisque la mairie ne fournit plus de budget pour).
Le montant de la coopérative scolaire demandé sera identique aux années précédentes : 16 euros par enfant, 13 euros par enfant si fratrie.
Cette année, cela a permis à l’école de financer des sorties, d’acheter de nouvelles séries de livres, une sono, l’intervention d’une association pour la kermesse.

Budget mairie 2016.17 :

En ce qui concerne les listes de fourniture, nous continuons sur le même principe, nous allons commander beaucoup de choses de manière à demander une liste « type » sur l’école avec quelques ajustements selon les niveaux de classe. Les enseignantes sont en train de finaliser leurs commandes afin d’affiner la liste demandée aux parents.

La mairie attribue pour le consommable 29 euros par élève, (28 l’année dernière). La directrice précise que cela ne compense pas l’augmentation de tous les articles.

La trousse restera donc à l’école. Il faudrait prévoir du petit matériel pour les études.

La mairie rappelle que le budget alloué par la municipalité pour le fonctionnement des écoles représente 25% des dépenses du budget communal soit environ 3.000€ par élève. Le budget s’élève pour la Caisse des écoles à 208.000€ (plus de 115.000€ pour le fonctionnement et plus de 92.000€ pour l’investissement), il faut y ajouter toutes les autres dépenses liées aux écoles (personnel, restauration, entretien, charges afférentes aux locaux, …). Il faut y ajouter le budget alloué pour les NAP : 160.000€ et celui de la DSP de l’ODEL VAR : 300.000€, ainsi que le budget prévu en investissement sur les écoles de 270.000€ pour 2016.

Projets, Sorties et fêtes de fin d’année :

CP, ULIS : chasse aux trésors à la maison des 4 frères

CE1 : orientation dans le Beausset

CE2 : visite du circuit du Castellet lors de la semaine du développement durable + visite du mucem

CM1 : classe découverte et sortie à l’île des Embiez

CM2 : visite du circuit du Castellet lors de la semaine du développement durable + visite du mucem

Nous avons cette année organisé « 3 journées sans cartable » : Noël, Carnaval et EMC.

Pas d’exposition cette année mais une rencontre parents élèves enseignante. Les parents ont été informés un mois à l’avance pour qu’ils puissent avoir le temps de s’organiser.

Kermesse : sur le temps scolaire, financée par la coopérative.

Pour 2016.17 : Mme Martinelli et Mme Piel pensent à une classe découverte sur le thème du cirque, Mme Edonel classe découverte dans les calanques.

Projets EDD en partenariat avec la communauté d’agglo (entièrement financé par eux) : CP/ULIS : école du patrimoine, CE1 : école de la terre, CE2 : école des oiseaux, Cm1 : école de l’énergie, CM2 : école de l’eau

Projets qui prévoient le travail avec des associations et qui financent une sortie en lien avec le projet.

Travaux effectués et à effectuer

Nous remercions la mairie qui intervient régulièrement : jardin nettoyé, branches à couper…

  • Jardinet nettoyé : un grand merci !
  • Ajout de prises murales dans la salle des maitres, le bureau de la directrice, la classe des CM2 : les services techniques informent que ce n’est pas possible au regard du réseau électrique du bâtiment.
  • Rideaux de l’école : laver ou changer (rideaux plus opaques ou filtre sur les fenêtres) les rideaux des CP, ULIS et CE2, enlever les rideaux des CM1 et les poser dans la classe des CM2 : une entreprise va passer pour faire un devis de pose de filtres aux fenêtres ce qui permettrait une baisse de température aux périodes chaudes dans les classes et une luminosité moins gênante pour l’utilisation du TBI.
  • Tableaux d’affichage : effectués pour l’école (1 autre à prévoir pour une 2ème association + réparation du 1er)
  • Boite aux lettres des parents d’élèves élus : effectués (1 autre à prévoir pour une 2ème association)
  • Trous dans la cour : effectués
  • Peinture des murs (extérieurs et intérieurs) : crépi et peinture s’effritent de partout (dans le couloir du bâtiment principal, les escaliers, la classe de CM1 suite aux infiltrations des années passées) : ces travaux ne sont pas prévus au budget 2016. Une institutrice rappelle que ce que l’on voit (façade côté route) a été fait mais pas l’intérieur qui en avait plus besoin, Mme BOUSAHLA informe que c’est l’ancienne municipalité qui avait fait ce choix.
  • Récupérer le matériel informatique de la salle informatique (ordinateurs) (la maternelle Malraux pourrait être intéressée) : faire une demande au service informatique qui viendra faire un état des lieux.
  • Sécurisation des abords de l’école :
    • changer le grand portail qui commence à être rouillé : on ne change pas un portail parce qu’il rouille, il sera nettoyé à l’antirouille et repeint cet été.
    • lignes de peinture tracées au sol (devant le portail, à l’intérieur de la cour, séparation cour de l’école, centre aéré) : ces travaux seront faits pour septembre.
    • rehausser les murets au fond de la cour, côté centre de loisirs : pas de demande particulière au niveau du centre de loisirs concernant ce muret, les élèves de Gavot n’y ont pas accès, rien n’est prévu à ce jour, mais une étude sera faîte pour la sécurité.
    • écoulement des eaux de pluie à l’entrée de l’école : une solution a été trouvée, des travaux devraient être entrepris cet été.
  • Aménagement de la cour : tracer des jeux au sol (type marelle) : si la mairie peut fournir des peintures adaptées à l’utilisation par des élèves, l’enseignante ULIS se propose de faire un projet pour les tracés et peintures.

AUTRES POINTS

Autres points soulevés par les parents d’élèves

A LA MAIRIE

FCPE :

  • écoulement des eaux pluviales au niveau du portail, une solution a-t-elle été envisagée ?
    voir « TRAVAUX »

RPB :

  • Surveillance pendant la pause méridienne

À la suite de plusieurs incidents survenus pendant la pause méridienne, un défaut de surveillance de la part du personnel présent dans l’école Gavot apparait évident. Nous demandons donc un renforcement de la surveillance de ce personnel afin que les enfants puissent évoluer en toute sécurité. Ce renforcement de la surveillance inclut la prise en considération des plaintes des enfants (des réponses telles que « reviens me voir la prochaine fois qu’on t’embête » ou « attends 5 minutes que je termine ma conversation » ne sont pas acceptables) ; l’intervention efficace du personnel pour prévenir les bagarres ou altercations ; la mise en place de punitions selon une échelle de gravité. Nous demandons également que l’ensemble du personnel surveillant tourne sur les cinq écoles au cours de l’année scolaire pour éviter que les enfants ne s’habituent aux personnes.

Le personnel surveillant tourne déjà sur toutes les écoles élémentaires. Les normes sont respectées et la mairie ne peut embaucher du personnel supplémentaire, il y a 3 surveillants dans cette école pendant le temps méridien. Les nouveaux recrutements se font pour du personnel qualifié. La mairie précise qu’elle n’est pas convaincue des propos tenus par le R.P.B. Tous les cas ont été gérés, un cahier de soins a été mis en place, un cahier d’incidents va être mis en place.
La mairie et l’école peuvent être amenés à gérer certaines situations ensemble. Des échanges sont faits régulièrement pour certains élèves, voire des réunions. Cependant, les incidents sont gérés, en fonction des horaires où ils ont eu lieu, par l’école ou par la mairie : déclaration d’accidents, assurance, convocation de parents.

  • Enregistrements des incidents survenus pendant la pause méridienne

Les incidents (blessure, harcèlement, violence verbale…) survenus pendant la pause méridienne sont-ils enregistrés ? Le personnel est-il tenu de faire une déclaration d’incident ?

Le personnel surveillant établit une déclaration d’accident (différente de celle de l’Education Nationale) quand un accident survient pendant le temps méridien. Certains incidents peuvent faire l’objet d’une déclaration afin de pouvoir convoquer les parents et prendre les mesures nécessaires si besoin. Il parait évident que tous les incidents ne sont pas notés, certains se règlent immédiatement et n’ont pas besoin de faire l’objet d’une déclaration. Il n’y a pas eu plus de déclaration d’accident cette année (7 dont 2 bris de lunettes) que l’année passée.

  • Mise en place d’un cahier de liaison entre le personnel surveillant de la pause méridienne et les enseignantes de l’école

Nous estimons qu’il est important que les enseignantes puissent prendre connaissance des incidents (blessure, harcèlement, violence verbale…) survenus pendant la pause méridienne. Cela leur permettrait de mieux appréhender le comportement, l’état physique et psychique de certains élèves.

Le cahier apparait nécessaire pour le fonctionnement du temps méridien. En ce qui concerne, la liaison personnel surveillant – enseignantes, les personnels se croisent à 13h35, ce temps de mise au point est généralement fait oralement à ce moment-là. Un cahier n’apparait pas nécessaire. La liaison avec le personnel qui intervient durant le temps méridien est constante y compris pour des élèves qui bénéficient d’un parcours scolaire adapté donc, entre autres pour ceux qui ont un comportement « défini comme perturbateur » dans l’une des questions posée par le RPB.

  • Résultat de l’enquête de satisfaction sur la cantine

Suite à l’enquête menée par l’association RPB, 60% des familles interrogées se déclarent non satisfaites du système d’inscription et de facturation de la cantine et 76% souhaitent que les modalités de fonctionnement soient assouplies. 75% estiment que le nombre de jours de carence n’est pas justifié et devrait être réduit. Le résultat de l’enquête a été affiché et va être transmis à l’ensemble des parents.

Le règlement intérieur de la cantine a été modifié sans concertation avec les associations de parents. Ceci, malgré plusieurs demandes de rendez-vous de l’association RPB auprès de Monsieur le Maire (depuis le 29 avril 2016, le cabinet du Maire doit nous rappeler pour fixer une date de rendez-vous mais nous attendons toujours !).

Nous déplorons que les attentes des familles ne soient pas prises en considération par la municipalité.

Les dérogations sont étudiées par la mairie au cas par cas en fonction des justificatifs. Les jours de carence sont appliqués sur d’autres communes et sont remboursés dès le 3ème jour avec justificatifs dans leur totalité.

La règlementation est la même que dans les autres communes, c’est un service municipal mis au service de la population pour toute la collectivité et ne peut donc pas être un service à la carte.

  • Qualité/quantité des repas de la cantine

Des élèves se plaignent de la qualité des repas et qu’ils ne peuvent pas se resservir s’ils ont encore faim. On leur refuserait aussi de reprendre du pain. Vu l’augmentation du prix du repas à la rentrée prochaine, nous vous serions reconnaissant d’apporter une amélioration.


La mairie précise que les repas sont de bonne qualité. Une grande partie du personnel mange aussi les mêmes repas. Les enfants peuvent se resservir.
Le R.P.B précise que plusieurs parents soutiennent le contraire.
Le pain est à volonté. Le personnel est toutefois vigilant à ce que les enfants ne mangent pas que ça. Ils le limitent alors.
Les fruits coupés en deux ne sont plus d’actualité. Les élèves ont le fruit entier.

  • Information des parents sur l’absence de garderie du mercredi 6 au vendredi 8 juillet

Aucune activité d’été ou garderie n’est prévue les mercredi 6, jeudi 7 et vendredi 8 juillet. De nombreux parents qui travaillent vont se retrouver dans l’embarras.

La municipalité peut-elle en informer les parents ?


La municipalité précise que les inscriptions sont déjà ouvertes et que les parents concernés sont au courant de ce système, qu’ils ont eu le temps de s’organiser. La DSP avec le centre de loisirs prévoit 7 semaines d’ouverture l’été, elle est fixée du 11 juillet au 26 août 2016. La mairie a préféré supprimer 3 jours au début des vacances et 3 jours à la fin plutôt que 10 jours fin août, vu que l’année scolaire se termine un mardi et reprend un jeudi.

Les RPB ayant fait remonter qu’à St Cyr le centre de loisirs ouvrait le 06 juillet, Mme BOUSAHLA précise, que là-bas la DSP n’est que de 6 semaines qu’ils n’ouvrent que le jeudi 07 et qu’ils ferment le 19 août !!!

A L’ECOLE ET LA MAIRIE

FCPE et RPB :

  • créneaux piscine :
    Nous avons été informés qu’il n’y aura plus qu’un créneau piscine pour les élèves de l'élémentaire et que celui de la maternelle sera supprimé à la rentrée 2016.

Quels sont les fondements de cette décision ?

Vraisemblablement, la diminution d’un tiers du budget alloué à ces créneaux (25 000€/pour l’année scolaire 2015/2016) va servir à maintenir le budget global des écoles de 100 000€. Est-ce correct ? L’école de natation proposée aux enfants de 6 à 12 ans durant les mois de juillet et août ne peut se substituer aux créneaux proposés dans le cadre scolaire, d’autant plus qu’une faible proportion des élèves scolarisés y participent.

Après concertation : ce sont les CP qui bénéficieront du cycle piscine l’année prochaine (8 séances de 45 min). L’équipe éducative regrette que les élèves ne puissent plus bénéficier de 2 séquences sur leur scolarité en élémentaire comme ça l’était jusqu’à présent. Une lettre signée des directrices de la commune a été adressée à l’inspecteur d’académie pour lui faire part de son inquiétude.

Les parents d’élèves s’associent à cette inquiétude.
La mairie précise qu’elle n’a plus les budgets suffisants pour financer tous ces créneaux piscine (auxquels s’ajoutent le coût du transport pour y aller), la décision pour la rentrée prochaine a été de ne garder qu’un niveau par école élémentaire afin que tous y aillent au moins une fois, elle rappelle qu’il n’y a aucune obligation d’y aller en maternelle, et que les élèves passent leur « savoir nager » à la fin du cycle 3 soit lors des séances piscine en 6ème.

FCPE :

  • Bilan de l’expérimentation de récréation l’après-midi avant les NAP :

voir point « NAP/APC »

  • boites aux lettres et panneaux d’affichages des parents d’élèves :
    voir point « travaux »
  • organisation des élections et du 1er conseil d’école :

La circulaire n’est pas encore parue, les dates ne sont donc pas encore connues à ce jour. Comme chaque année, dès réception de cette circulaire, les dates des élections et des 3 conseils d’école seront fixées et transmises aux associations et à la mairie.

A L’ECOLE :

FCPE :

  • parrainage entre élèves (suite du « banc de l’amitié ») :

L’équipe Pédagogique en rédigeant le projet d’école a essayé d’adapter cette idée pour une école élémentaire. Dès la rentrée, nous allons proposer aux élèves de CE2 et CM1 d’être « parrain » d’un CP afin de l’accompagner pour les 1ères récréations, de répondre à ces éventuels questionnements…

RPB :

  • Kermesse et temps d’échange avec les parents : Les parents remercient les enseignantes d’organiser la kermesse sur le temps scolaire. Vous pourrez compter sur leur aide.

L’invitation des parents à venir passer un temps d’échange au sein de l’école a été également très appréciée.

L’Equipe apprécie le retour positif de cette initiative.

  • Respect de l’horaire de sortie à 12h les lundis, mardis, jeudis et vendredis
    Les parents qui récupèrent leur(s) enfant(s) à 12h aimeraient que l’horaire de sortie des élèves soit respecté afin de profiter pleinement de la pause méridienne
    .

Les enseignements se terminent à 12h. Il nous est impossible de vous assurer la présence des élèves au portail à 12h pile (rangement du matériel, classe à l’étage). Il en est de même à 15h30 et les mercredis à 11h30. Il serait irraisonnable de « lâcher » les 128 élèves à la fois dans la rue.

  • Déclaration d’accident scolaire : Constatez-vous une fréquence importante des accidents au sein de l’école ?

Quel est le nombre de déclarations d’accident scolaire cette année ?

Le R.P.B fait remarquer que le nombre d’accidents est en hausse.

3 accidents scolaires en 2013.14, 1 en 2014.15 et 4 en 2015.2016. Ces nombres n’ont rien d’alarmants.

FIN DE CETTE REUNION A 20h

Partager cet article

Repost 0
Published by regroupementdesparentsbeaussetans.over-blog.com - dans Conseil des écoles
commenter cet article

commentaires